Entre Me El Hadj Moustapha Diouf et le Président Macky, l’on n’est guère loin du divorce, si ce n’est pas déjà le cas. C’est ce qui ressort substantiellement de ses déclarations de ce dimanche au micro du  » Grand Jury ». L’ancien député à l’Assemblée nationale et ancien ministre de la République n’a pas hésité à jeter des pierres » dans le jardin de son ex-collaborateur, l’accusant d’avoir trahi ses anciens compagnons pour s’allier à des transhumants. 

 » Le pouvoir que nous avons installé a choisi de faire d’abord la part belle à lui-même. Notre pouvoir nous a éjecté pour aller tendre la main à des transhumants. Ce pouvoir est un pouvoir de trahison qui bouffe ses propres enfants. On a liquidé tous les proches. Je crains que Macky ne subisse le même sort. Il a créé les conditions de ne pas être réélu pour un second mandat. Ce pouvoir est décevant  ». Il citera Idrissa Seck, Malick Gakou, Bamba Fall, Pape Diop et Khalifa Sall comme leaders ayant subi le même sort que lui avant de dépiécer les autres partis qui continuent de cheminer avec le régime Sall.  » Le Pds n’est plus un parti. Il est en lambeaux. L’Afp est conduite par un vieillard  ». El Hadj Diouf de saboter le Chef de l’Etat dans  » sa démarche  » qui est de chercher soutien auprès de la classe maraboutique. Pour lui, c’est peine perdue.  »Ce n’est pas en allant faire la cour que tu seras reconduit. Les chefs religieux ne votent pas  » signale-t-il donnant l’exemple du Khalife Général des Tidianes qui a, de vive voix, martelé n’avoir jamais pris part à des élections.

À la question de savoir s’il soutiendra son ancien ami en 2019, le leader politique se conjugue au conditionnel.  »  » S’il libère Khalifa Sall, s’il devient un bon Président qu’il n’est pas encore. Jusqu’à présent, Macky est un mauvais Président.  » Il dira plus loin ceci :  » Wade est le meilleur Président de tous les temps  ». ME EL HADJ DIOUF, AVOCAT DE KHALIFA Une nouvelle donne dans l’affaire Khalifa Sall. Me El Hadj Diouf a décidé d’y jouer un rôle.  » Je ne me suis jamais constitué avocat de Khalifa Sall. Maintenant, je vais le défendre. Je ne suis plus député. Je vais me constituer avocat de Khalifa Sall. Je pense qu’il est victime d’une injustice  ». L’avocat d’apporter un démenti par rapport aux informations selon lesquelles l’Ige a ordonné l’arrestation du maire de Dakar.  » L’Ige n’a jamais demandé que Khalifa Sall soit arrêté. Personne ne va sortir le rapport. C’est faux…Tout est nul, tout est passion  ». Il se dira ahuri d’avoir noté que son futur client et ce, dès jeudi, a été privé de son immunité parlementaire et a été empêché d’être écouté par la commission ad hoc.  » Ces gens là, peste l’ancien député, ne souhaitent pas la libération de Khalifa Sall.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here